Vous êtes ici : Accueil / Museum Lab

Museum Lab

MuseumLab : Projet Smart Heritage, développé dans le cadre du portefeuille Digistorm, financé par le FEDER

Tout d’abord, un constat s’est imposé : suite au développement spectaculaire des nouvelles technologies, notamment en matière de géolocalisation, de numérique, d'Internet des objets ou encore du gaming, de plus en plus d’applications muséales personnalisables voient le jour (tables interactives offrant de nouveaux types d'exploitation des patrimoines matériels et immatériels, connectivité et partage de multiples informations …) et font progressivement leur entrée dans les musées, même si les potentialités immenses qu'offrent ces technologies restent encore aujourd'hui largement sous-exploitées. Plus largement, nous voyons apparaître aujourd’hui de nouveaux métiers liés à ces nouvelles technologies et aux industries culturelles et créatives, de même qu'une croissance sans précédent d'entreprises – principalement sous la forme de TPE – de pointe dans ces domaines émergents. Il y a donc là une niche économique spécifique à soutenir et développer.

La formation, la recherche et l’expérimentation deviennent des secteurs de pointe en nouvelles technologies muséales, transposables et exportables dans de multiples autres domaines d’activités propres aux Industries créatives et culturelles (Serious gaming, géolocalisation, web sémantique....). Dans ce contexte, en effet, le milieu muséal devient un lieu unique de pré-prototypage et d'expérimentation/testing pour la recherche. Par les nombreux flux qu'il capte en termes de publics (à cet égard, le pôle muséal de Mons regroupe aujourd'hui 13 sites implantés sur l'ensemble du territoire urbain et drainant de nombreux visiteurs annuellement) et les bases de données énormes dont il dispose et qui ne demandent qu'à être exploitées (grâce à la numérisation du patrimoine et au stockage de celui-ci sur des logiciels de données contenant tout cet héritage), le milieu muséal montois devient un atout économique, un potentiel de développement original et spécifique, un 'laboratoire particulier' au sein duquel nombre de projets de recherche et de technologies émergentes pourront être testés et validés 'grandeur réelle' et ensuite exportés vers d'autres secteurs, créant par ce biais un effet multiplicateur incommensurable. Car les technologies qui auront été testées et les pré-prototypes expérimentés dans ce contexte particulier pourront ensuite irriguer les autres secteurs de l'économie et être commercialisés à une plus grande échelle, notamment dans le secteur du tourisme, lui aussi en profonde mutation suite au développement du numérique et des nouvelles technologies.

On le voit, l'expérimentation et le pré-prototypage de technologies et de produits innovants en contexte muséal dans le cadre de programmes de recherche de pointe (comme DigiStorm en partenariat avec l'UMons) grâce à ces espaces d’expérimentation en microcosme public (les sites muséaux à Mons) sont susceptibles de générer des effets de diffusion significatifs dans l'ensemble de l'économie et devenir par ce biais un levier de développement économique futur.

Concrètement le MuseumLab c’est donc :

  • un lieu unique d’appropriation du patrimoine, de recherche et d’expérimentation dans un contexte cutlurel par le biais des nouvelles technologies ; le détournement de nouvelles technologies ;
  • un lieu d’expériences singulières pour des pré-prototypes technologiques en phase de test ;
  • un espace de recherche et développement où se croiserait chercheurs, étudiants, demandeurs d’emplois, professionnels travaillant autour des nouvelles technologies ; un premier lieu d’expérimentation avant une mise en situation en contexte muséal réel des pré-prototypes initiés et créés par le privé susceptibles d’être utilisés en milieu muséal (mais pas uniquement).
  • une vitrine des métiers muséaux à l’ère du numérique, une vitrine de nouveaux métiers et de nouvelles formations avec un objectif de donner des idées aux plus jeunes ;
  • la transformation du musée en tiers-lieu, où le visiteur devient acteur d’une expérience ;

 

Le MuseumLab doit d’abord et avant tout être vu comme un instrument d’appui pour le développement de l’expérimentation et de la recherche au service des ICCT du territoire 'Cœur du Hainaut'. Dans cette perspective, le monde muséal devient un stimulateur/incubateur de projets créatifs et innovants pour les ICCT, un terrain pour les professionnels propice à l’expérimentation, l’innovation et in fine l’entrepreneuriat, où le musée agit simplement en toile de fond. Dans une telle démarche, il ne faut pas négliger les impacts socio-économiques au niveau local. Une ville comme Mons avec une très haute concentration de patrimoine matériel et immatériel peut donc avoir des issues substantielles en termes d’économie créative. Grâce au projet MuseumLab, projet FEDER, le Pôle muséal a mis en place une expertise unique dans le domaine des collaborations de compétences technologiques avec des entreprises privées et en s’associant à des centres de recherche. Le MuseumLab propose de créer pour chaque projet un incubateur créatif où peuvent se croiser artistes, développeurs, économistes, conservateurs, chercheurs, et surtout, le grand public. Le résultat de cette résidence technologique donne lieu à la création d'un pré-prototype innovant directement intégré au sein d'une salle d'exposition ou d’un lieu public. Cet espace devient alors un terrain de jeu d'expérimentation où le visiteur est au centre du dispositif pour permettre d'améliorer le pré-prototype afin d’en obtenir une version « testée et approuvée ». Le porteur de projet aura dés lors toutes les cartes en main pour développer son idée…

Actions sur le document